Aujourd’hui, je voudrais vous raconter l’histoire d’une petite chose dont le sort me touche particulièrement.
Même si la route vers le zéro déchet est longue et semée d’embuches, il y a certains petits gestes qui sont très simples à adopter, et qui ont un impact fort… Tellement qu’on se demande pourquoi est-ce qu’on ne l’a pas fait plus tôt. Et pourquoi le monde entier continue de le faire.
Cette petite chose dont aujourd’hui je ne me sers plus, et qui me fait de la peine, c’est la bouteille en plastique.
La pollution liée à cette bouteille en plastique est considérable, nous en avons tous conscience, et pourtant… Alors aujourd’hui, c’est la grande histoire de ce petit déchet que je voudrais vous raconter !

Chapitre 1 : ta conception

Avant même que tu existes, tu es réfléchie, pensée dans les moindres détails. Souple ou épaisse ? Colorée ou transparente ? De forme allongée ou évasée ? On t’imagine, on te dessine, on te met en situation. Rien n’est laissé au hasard pour que tu sois choisie plutôt qu’une autre. Pour que tu sois la plus belle, la plus pratique, pour que tu tapes à l’œil.

La question que l’on se pose moins, c’est le polymère que l’on va utiliser pour te fabriquer. Le polymère c’est le type de plastique, sa composition, et donc son degré de toxicité, pour l’environnement mais aussi pour l’organisme des êtres humains. En général, tu seras fait en PET. Le PET c’est le Polyéthylène Téréphthalate. Mais peu importe, le PET c’est chouette !

Peu importe ton impact sur la planète et la pollution petite bouteille en plastique, car tu seras recyclable ! Bon, niveau utilisation, tu ne pourras servir qu’une seule fois par contre… Parce que le PET c’est chouette, mais il absorbe quand même les bactéries et les mauvaises odeurs… Et puis il est difficile à nettoyer aussi…

Conception d'objets en plastique

Chapitre 2 : ta fabrication, petite bouteille plastique

Une fois que tout le monde s’est mis d’accord, il va falloir creuser. Creuser longtemps. Creuser profondément dans la croûte terrestre, parfois même au fond de l’océan. Parce que tu n’existerais pas sans pétrole et gaz naturel.

Ce sont des ressources naturelles, oui. Qui servent déjà à faire rouler les voitures et fabriquer de l’énergie pour toute la planète. Ce sont des énergies fossiles, qui, un jour, seront épuisées. Et qui rejettent des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, contribuant fortement au réchauffement climatique. Oui, mais ça reste moins cher que le papier ou l’inox ! Alors GO !

Alors le plastique, c’est magique et si pratique ! Et hop, une fois les ingrédients extraits, les machines se mettent à chauffer. Et ça y est, tu existes petite bouteille en plastique !!! Toi, et tes millions de petits frères et sœurs !

Fabrication de bouteilles en plastique en PET

Chapitre 3 : la star des rayons au-delà de la pollution

Aussitôt fabriquée, hop, tu es embarquée. En avion ou en camion, peu importe, ta vie et ton périple ne font que commencer ! Des régions, parfois même des pays, quelle chance tu as de tant voyager !

Puis un jour, ce premier voyage s’arrête. On te sort de ta palette, et on te met sur un piédestal. Tu deviens la star des rayons, exposée aux yeux de tous ces passants !

Et c’est là que tout s’accélère. Le coup de foudre ! Il ne peut pas te résister, il t’attrape et te met dans son chariot. Il passe à la caisse. Tu es ravie, petite bouteille en plastique, car c’est pour lui que tu as été créée. Il t’offre ton deuxième voyage. Tu découvres la nature et la beauté d’un pique-nique en forêt.

Chapitre 4 : ton troisième voyage peut commencer

Unis pour la vie, c’est ce que tu pensais… Il se sert de toi, il boit. Après tout, c’est vital pour lui. Mais vient la fin de la journée. Il rentre chez lui, et t’oublie sur l’herbe. Tu voudrais crier, l’appeler, mais tu n’y parviens pas, car tu ne peux pas parler petite bouteille.

Et là, contre toute attente, démarre ton troisième voyage. Moins sympa celui-là. Au gré des vents et des pluies. Tu visites la forêt et la campagne. Mais tu n’es pas seule petite bouteille. Des tas de passants te voient et te regardent ! Mais malheureusement, aucun ne te recueillera.

Consommation d'eau dans une bouteille en plastique

Chapitre 5 : ta tentative de dégradation

Pollution bouteille plastique dans la nature

Toutes les bonnes choses ont une fin. Tu te fais une raison. Tu ne pouvais pas rester éternellement la star des rayons ! Alors tu continues de voguer, au gré des vents, vers des jours meilleurs. Tu te dis même qu’il vaudrait mieux te dégrader et ne faire plus qu’un avec cette nature que tu as appris à aimer. Tu essaies fort, tu essaies encore. Mais comme tu le sais, tu es en PET. Et le PET c’est chouette ! C’est surtout pratique et recyclable, mais dans la nature… Comment te dire petite bouteille… Tu mettras des centaines d’années à te dégrader. Entre 400 et 1000 ans pour être précise.

Chapitre 6 : une âme bienveillante

Mais un jour, enfin, une âme bienveillante croise ton chemin. C’est un enfant, avec ses parents. Enfin quelqu’un qui te porte attention ! Il te ramasse délicatement et te pose dans une poubelle. Tu y retrouves des copines, perdues de vue depuis longtemps. C’est la fête !

Ramassage des déchets plastiques dans la nature

A bord d’un gros camion, vous êtes de nouveau emmenées. Certaines compagnes ont la chance d’être recyclées et de démarrer une nouvelle vie. Mais ce n’est pas ton cas. Vous êtes trop nombreuses et il n’y a que peu d’élues (seulement 26% sont sélectionnées). Et encore une fois, plus personne ne veut vous voir… De nouveau, tu es transportée, mais où va-t-on t’emmener cette fois ?

Chapitre 7 : l’océan, enfin… (ou la pollution plastique dans toute sa splendeur)

Alors tu ne perds pas espoir, et un jour tes attentes sont récompensées ! Un beau jour, le soleil se lève et enfin, l’océan se dessine devant toi ! Le sable chaud, l’eau fraiche. Nager parmi les tortues et les poissons. Le rêve quoi ! Et des copines, des tonnes et des tonnes de copines à perte de vue ! Alors, c’est sans doute ça le paradis pour une petite bouteille en plastique !

Epilogue : le fin mot de l’histoire de la pollution de la petite bouteille plastique

Le rêve pour cette petite bouteille qui a tant voyagé. Mais de notre point de vue, pas si terrible pour l’avenir de notre planète…
Ce paradis pour notre petite bouteille en plastique est en réalité ce qu’on appelle le 7ème continent. Une île de plastique, flottant entre le Japon et l’Amérique du Nord sur plus de 1,6 million de km², composée de plus de 80.000 tonnes de déchets. La pollution de notre bouteille en plastique et de ses copines est bien réelle, alors que pourtant, elles sont censées être recyclables !!! Si tous les chiffres liés à la pollution plastique vous intéressent, vous pouvez aller lire cet article sur le site de Novethic : les chiffres chocs des déchets plastiques. En voici quelques exemples :

  • 89 milliards de bouteilles en plastique sont vendues tous les ans,
  • 99% des animaux marins auront absorbé des déchets plastiques d’ici 2050,
  • Seulement 26% des emballages plastiques sont recyclés…

C’est pour cela que le plus beau cadeau que je puisse te faire, petite bouteille, c’est de t’ignorer. De passer à côté de toi dans ce rayon, sans te regarder. Tu ne seras pas une star à mes yeux, mais finalement, pour toi, pour moi et pour tous, il vaut mieux…
Je vais plutôt jeter mon dévolu sur une gourde en inox. Je suis désolée petite bouteille en plastique, mais au moins, à elle, c’est facile de rester fidèle…

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez surtout pas à le partager !

Articles similaires

12 commentaires

  1. Je suis bien d’accord et cela fait des années que j’utilise des Soul bottles, tu connais ? Voici leur site : https://www.soulbottles.de
    Ce sont de magnifiques bouteilles en verre avec des designs trop chouettes (bien plus chouettes que le PET 😅)
    Bon alors c’est une entreprise allemande, donc il n’y a pas de français sur le site, mais peut-être de l’anglais pour les non-germanophones.
    Merci pour cet article, il est vraiment temps qu’on arrête avec le plastique !!

    1. En effet, c’est un geste tellement simple d’acheter une gourde en inox ou en verre, et d’arrêter d’acheter des bouteilles en plastique !
      Je ne connaissais pas la marque Soul Bottles, mais elles sont magnifiques !!! Elles ne sont pas trop lourdes en verre ? Car l’avantage de l’inox, c’est aussi la légèreté !

      1. Pour les transporter un peu partout, ça peut être lourd, oui. Et il faut faire attention à ne pas les casser. Mais pour l’usage à la maison, c’est très pratique ! J’en ai 2 : une pour boire toute la journée, que je promène dans chaque pièce où je vais et une pour boire la nuit qui est sur ma table de nuit.
        Soul bottles propose depuis peu des bouteilles en acier inoxydable à double paroi isolante, c’est donc la solution pour les transporter partout.
        (Je précise que je n’ai pas d’actions dans la société 😂)

          1. Beaux ?! Non mais ils sont carrément canons !!! Ceux avec les animaux pour les enfants sont trop mignons et pour les adultes, il y en a vraiment pour tous les goûts ! Je vais craquer sur celle avec la baleine…

  2. Merci pour ce super article ! Chez nous on boit de l’eau du robinet, on a récupéré une bouteille en verre de jus pour en faire notre bouteille d’eau au quotidien et on a des gourdes en verre ou en inox pour utiliser dans la journée ou en balade 🙂 Pareil pour les produits ménagers, du vinaigre et de l’eau dans des bouteilles en verre. Il y a encore 2-3 trucs qu’on n’a pas supprimé, mais ca va venir ! On espère juste que les marques commenceront elles aussi à proposer des alternatives.

    1. Top !!! Des gestes tellement simples qu’on ne pourrait plus revenir en arrière ! Ici on a commencé par les bouteilles / gourdes et les pailles en inox ! On ne pourrait plus faire autrement maintenant ! Les marques commencent à s’y mettre, c’est lent, mais on commence à voir des progrès. Il faut juste consommer dans ce sens et boycotter les produits qui ne suivent pas le mouvement, pour les pousser à accélérer !

  3. Cette histoire a la première personne de cette bouteille en plastique est super! Elle remet en question le geste qu`on pense anodin d`acheter une bouteille. Bravo!

    1. Merci beaucoup !!! J’espère qu’elle parlera autant aux petits qu’aux grands, car j’ai essayé de l’écrire avec plusieurs niveaux de lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :