Mes enfants ont découvert le bonheur des boissons sucrées… Eh oui, il fallait bien que ça arrive un jour ! Mais il faut dire que ce qu’on trouve dans le commerce est vraiment loooin d’être idéal… Bourré de sucre, de goûts chimiques et d’additifs… J’ai cherché une alternative que je pourrais faire moi-même, à la fois gourmande et qui leur apporterait des bienfaits. C’est là que j’ai découvert le koso : une recette de sirop de fruits fermentés ! Ça a été une révolution : je vous fais découvrir pourquoi ?! C’est parti !

Les bienfaits du koso

Le koso, c’est bien plus qu’un simple sirop ! Les fruits restent crus et ne subissent pas de transformation. Ils conservent donc la majorité de leurs vitamines et minéraux. Des éléments essentiels pour notre corps ! La recette du koso est réalisée avec un processus de fermentation long. Ce sirop est donc une boisson « vivante », dans laquelle des bactéries se développent. Mais de bonnes bactéries bien sûr ! Des bactéries et des enzymes qui permettent de prendre soin de notre microbiote. En plus de nous faire du bien, la fermentation du koso décuple aussi les saveurs de nos fruits préférés !

Koso recette

Bref, sur le papier, c’est une recette qui a tout bon ! Voyons maintenant si elle est si simple à réaliser. J’ai testé pour vous !

Koso recette : les ingrédients

Sirop de fruits de saison

Evidemment, les ingrédients stars de notre recette de koso, ce sont les fruits ! On peut faire du koso avec quasiment tous les fruits, à partir du moment où ils peuvent dégorger un peu de jus. Pêches, fraises, citrons, oranges, poires, cerises… Choisissez les fruits de saison que vous préférez !

On peut aussi y ajouter des feuilles de menthe ou de basilic pour ajouter une touche originale !

Le deuxième ingrédient, c’est le sucre. Eh oui, pas de sirop sans sucre ! Il faut prévoir quasiment le même poids en sucre qu’en fruits. J’en ai mis moins et ça a très bien fonctionné.

Et c’est tout !

La recette du koso : le sirop de fruits fermentés

Koso recette bienfaits

Koso recette : voici la marche à suivre :

  • Couper les fruits en cubes de taille moyenne.
  • Dans un bocal en verre, alterner une couche de fruits avec une couche de sucre, et ainsi de suite jusqu’à ne plus avoir de fruits ou avoir rempli le bocal.
  • Terminer par une couche de sucre.
  • L’importance, c’est de bien recouvrir les fruits avec du sucre. Ça leur évitera de moisir et enclenchera le processus de fermentation.
  • Fermer le bocal.
  • Laisser macérer au moins une semaine en remuant tous les jours.
  • Placer le bocal à l’abri de la lumière et de la chaleur.

La conservation du koso

Après une semaine de macération, le koso a une délicieuse odeur de fruits et a rendu pas mal de sirop. Pour le récupérer, il suffit de filtrer le mélange à travers une passoire fine. Le liquide coloré obtenu est le koso !

Le koso peut être conservé 1 mois au réfrigérateur, dans une bouteille en verre propre et fermée hermétiquement.

Comment consommer le koso ?

Le koso se boit comme un sirop de fruits classique : dilué dans de l’eau plate ou de l’eau gazeuse. Commencez par verser un fond de koso dans un verre, puis ajoutez de l’eau. A vous de doser comme vous l’aimez !

Avec des glaçons, c’est encore meilleur !

Koso recette : Que faire avec le reste des fruits ?

Vous vous souvenez des morceaux de fruits restant après avoir filtré le koso lors de la recette ? Ne les jetez surtout pas ! Mettez-les dans une casserole et faites chauffer quelques minutes. Vous obtiendrez une délicieuse compotée de fruits, à tartiner sur du pain, des crêpes ou des pancakes (recette illustrée à faire avec les enfants juste ici) ! Vous pouvez rajouter un peu d’eau si les fruits sont trop épais.

Voilà, vous savez tout de cette merveilleuse recette de koso ! Un délicieux sirop fermenté maison : l’alternative idéale aux boissons sucrées du commerce. Je suis prête à parier qu’après l’avoir essayée, vous ne pourrez plus acheter les sirops du commerce !

C’est parti pour une expérience amusante, éducative et surtout délicieuse !

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez surtout pas à le partager !

Articles similaires

10 commentaires

  1. Très bonne idée, je crois que je vais me laisser tenter avec des figues de Barbarie de mon jardin dont je ne sais que faire. Quelles sont les origines de cette boisson ?

  2. Très intéressant! On parle beaucoup des bienfaits des boissons fermentées. Je vais essayer de ce pas ce sirop à base de fruits fermentés et vous dirai mon impression. Cette boisson a-t’elle autant de bienfaits que d’autres boissons fermentées telles que le kéfir?

    1. Super !
      Oui, c’est un peu comme le kéfir, avec de bonnes bactéries et des nutriments utiles pour le microbiote intestinal !
      Le kéfir a encore plus de bienfaits il me semble, car il agit aussi sur le système immunitaire, réduit le cholestérol et est riche en antioxydants, en anti-allergènes et en anti-inflammatoires.

  3. Super, merci ! Je ne connaissais pas le koso… pourtant je fais du kimchi maison (la même en version légumes et salé). Je hâte de tester la recette 😊

  4. Merci pour cette recette que je découvre en lisant ses lignes. Je connaissais le Kombucha, le kéfir de fruits et celui de lait mais pas encore le koso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.