Aujourd’hui, je vous propose de réaliser un photophore fait maison avec vos enfants. Une activité facile à faire que j’ai préparée tout spécialement pour le blog « Faire découvrir l’écologie aux enfants » de Mélanie. Je me suis lancée le défi de réaliser des photophores de l’Avent uniquement avec des objets de récupération. J’ai donc laissé au placard les paillettes et autres fantaisies ! Je laisserai d’ailleurs la parole à Mélanie, à la fin de cet article, pour partager avec nous son point de vue au sujet de tous ces produits de loisirs créatifs qui envahissent nos tiroirs !

Note : Cet article invité est écrit par Aline, du blog « Porter Guider Expérimenter ». Elle donne des informations et des conseils aux parents et aux professionnels de la petite enfance pour permettre aux enfants de développer leur potentiel afin d’être libres et épanouis. Elle propose aussi des activités et des tutos pour faire du matériel pédagogique DIY.

Pour en savoir plus, je vous invite maintenant à lire la suite de cet article !

Fabriquer un photophore fait maison

Ma petite liste de matériel de récup’

  • Des pots de yaourts en verres ou des bocaux
  • De la peinture spéciale vitres
  • Des chutes de papiers colorés (papier cadeau, emballage de papillotes, serviettes en papier)
  • Des rubans ou liens divers (récupérés de coffrets cadeaux)

La liste d’ustensiles complémentaires

  • Des pinceaux
  • Des pots en verre en guise de godets
  • Une paire de ciseaux
  • Des éponges en guise de tampons
  • Un tablier ou un long tee shirt usé pour protéger vos vêtements
Matériel activité bougie

Les étapes de fabrication d’un photophore fait maison

Choisissez vos contenants en verre

Commencez par choisir de jolis bocaux et pots en verre avec lesquels vous allez confectionner votre photophore fait maison.

Confectionnez votre peinture spéciale vitres

Puis, fabriquez votre peinture spéciale vitres à base de blanc de Meudon. Pour connaître les différents ingrédients, les proportions, ainsi que les étapes de fabrication, je vous invite à cliquer sur ce lien. Pour certains de mes photophores, j’ai utilisé de la peinture vitrail, tout simplement parce qu’il m’en restait encore un peu dans le fin fond de mes tiroirs.

Mais je précise encore une fois ici que ces produits non rien d’écologique ! Et vous verrez d’ailleurs que le résultat n’est pas forcément meilleur pour autant. C’est vraiment une histoire de goût ! Je vous invite d’ailleurs à voter pour votre photophore préféré en commentaire à la fin de cet article.

Installez votre atelier

Préparez et installez vos ustensiles de peinture ainsi que tout le matériel nécessaire pour confectionner votre photophore fait maison. Je prévois toujours quelques tampons en plus des pinceaux, car personnellement, j’adore les utiliser pour travailler la matière sur le verre. Si cela vous intéresse, je vous invite à découvrir ici mes tampons DIY.

En ayant tout ce qu’il vous faut sous la main, cela vous évitera de vous interrompre pendant l’atelier pour aller chercher çà et là ce qu’il vous manque.

De la conception à la création artistique

Puis, une fois que tout est en place, vous pourrez commencer à peindre les différents contenants. Pour cette étape-là, je ne vous donnerai aucune recette particulière, car il n’y en a pas !

L’important ici, c’est de faire ce que vous dicte votre cœur ! Laissez-vous simplement porter par votre envie du moment. Car ici il n’est ni question de production, ni de reproduction. Il est question de créativité ! Voilà pourquoi je vous suggère ici de laisser libre cours à votre imagination, et à celle de l’enfant avec lequel vous ferez cette activité.

Soyez donc tout simplement à l’écoute des sensations que vous éprouvez dans l’instant présent. Laissez vos mains et vos sens vous guider ! Laissez parler l’artiste qui sommeille en vous.

Fermez les yeux un instant si cela peut vous aider à trouver une source d’inspiration. Et faites-vous confiance !
Ne réfléchissez pas ! Laissez-vous aller ! Et surtout restez spontané !

Après avoir laissé sécher vos jolis pots colorés quelques heures deux choix s’offriront à vous. Soit, vous aimez la sobriété et vous avez terminé. Soit, vous souhaitez ajouter quelques ornements supplémentaires et dans ce cas, je vous donne rendez-vous à l’étape suivante.

Le petit truc en plus

Ajoutez-y un motif en papier par exemple. Vous pourrez le découper dans une chute de papier coloré ou dans des serviettes en papier que vous aurez conservées, après une fête ou un événement particulier. De mon côté, pour les photophores que j’ai peints avec de la peinture vitrail, j’ai choisi de découper des étoiles et des sapins dans une bande de papier doré que j’avais mis de côté dans mon atelier.

Pour finir en beauté le photophore fait maison

Pour finir, vous pouvez décorer votre photophore fait maison avec un joli ruban satiné ou en velours qu’il vous suffira de nouer autour. Sinon, vous pouvez opter pour un lien plus naturel comme de la laine, du raphia ou un fil de lin. Sur ses bougies naturelles, Mélanie ajoute souvent une rondelle d’orange séchée. Parfois, elle y glisse une étiquette cartonnée sur laquelle elle adresse un message personnel à la personne à laquelle elle l’offrira.

De mon côté, j’ai choisi d’y ajouter une mini boule de Noël que j’avais acheté les années passées. Et vous qu’auriez-vous envie d’y ajouter ? Quelle sera votre touche finale pour finir en beauté ces photophores faits maison ?

Ça y est, vos photophores sont terminés. Il ne vous reste plus qu’à y déposer une bougie DIY et de l’allumer pour faire briller vos photophores faits maison. Un vrai jeu d’enfant, car Mélanie vous en a déjà donné la recette sur son blog. Pour vous faciliter la tâche, je vous la remets juste ici.

Désormais, vous aurez de jolis photophores faits maison à mettre au pied de votre sapin. Ils seront de très beaux cadeaux de Noël à offrir à un ami, à un proche ou encore aux professionnels qui prennent soin de vos enfants pendant toute l’année scolaire.

Pour moi, les cadeaux fait à la main, sont les plus jolis des présents, car ils sont faits avec le cœur. Et c’est pour moi, un vrai don de soi !


Ça y est, vos photophores sont terminés. Il ne vous reste plus qu’à y déposer une bougie DIY et de l’allumer pour faire scintiller votre maison. Un vrai jeu d’enfant, car Mélanie vous en a déjà donné la recette sur son blog. Pour vous faciliter la tâche, je vous la remets juste ici.

Désormais, vous aurez de jolis photophores faits maison à mettre au pied de votre sapin. Ils seront de très beaux cadeaux de Noël à offrir à un ami, à un proche ou encore aux professionnels qui prennent soin de vos enfants pendant toute l’année scolaire.

Pour moi, les cadeaux fait à la main, sont les plus jolis des présents, car ils sont faits avec le cœur. Et c’est pour moi, un vrai don de soi !

Le point de vue écologique de Mélanie

Il est possible de réaliser cette activité à partir de tous types de contenants de récupération en verre. Pensez donc à mettre de côté vos pots de confiture, bocaux, pots de yaourts en verre, mais aussi vos ramequins, petits bols, tasses à café… C’est l’occasion de leur offrir une belle seconde vie !

Le point de vue pédagogique d’Aline

Peindre des photophores avec les enfants, c’est l’occasion de leur permettre de découvrir de nouvelles matières et textures. Je ne vous donnerai donc « qu’un seul mot d’ordre » : Laissez les expérimenter à leur guise !
Permettez leur de plonger leur doigt dans la peinture pour la toucher et la manipuler s’ils en ressentent le besoin. C’est une façon pour eux de prendre contact avec la matière et de se mettre en confiance.

Puis, ils se lanceront à leur rythme dans l’étape de création en tant que telle. C’est alors le moment alors pour eux de laisser libre cours à leur imagination. Ne cherchez pas à influencer leur choix. Ne faites pas à leur place. Maria MONTESSORI, grande pédagogue italienne, disait si justement  » aide-moi à faire seule ». Elle disait aussi « l’enfant n’est pas un vase qu’on remplit, mais une source qu’on laisse jaillir ».

Alors soyez juste présent, et accompagnez-les par votre regard bienveillant. L‘enfant a sa propre volonté. Et c’est Sa volonté qui lui permet d’agir librement. Ne cherchez pas à l’aider. Respectez ce qu’il fait et ce qu’il entreprend. C’est lui l’artiste après tout ! Lui seul sait comment il veut s’y prendre et quand son œuvre sera terminée. Faites-lui simplement confiance !

Pour aller plus loin, et si vous souhaitez en savoir plus sur la pédagogie de Maria Montessori, je vous invite à venir faire un tour sur mon blog et à y découvrir entre autres choses mes petits plateaux de vie pratique. Je vous expliquerai ce qu’ils apportent à l’enfant et comment les fabriquer vous-même avec du matériel de récupération.

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez surtout pas à le partager !

Articles similaires

4 commentaires

  1. WOW qu’ils sont beaux, ces photophores ! Question naïve : j’ai toujours peur que les bocaux se cassent avec la chaleur de la bougie : ça peut arriver, ou non?

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :