L’eau, il y en a énormément sur Terre. Après tout, il n’y a qu’à regarder la Terre depuis l’espace : plus de la moitié en est recouverte (les deux tiers plus précisément) ! Mais il s’agit principalement des mers et des océans. Donc de l’eau salée
Sur 100 litres d’eau : 97 litres sont composés d’eau salée, 2 litres sont de l’eau douce gelée (provenant des glaciers et des pôles). Donc il ne reste qu’un litre, qui représente l’eau douce sur Terre, sous forme liquide. C’est finalement vraiment peu !
Quand on sait que dans certaines régions du monde, il y a moins d’eau que dans d’autres, et que parfois l’eau est très polluée, on peut se poser la question suivante : « Y-a-t-il assez d’eau douce sur Terre pour tout le monde ? ».

Je vous propose d’essayer d’y répondre ensemble !

Toujours la même quantité d’eau douce sur Terre

Le cycle de l’eau est un phénomène permanent. L’eau s’évapore sous forme de nuage, puis il pleut, la Terre et les humains en prennent pour s’hydrater, puis la rejettent. Et le cycle recommence éternellement.

Pour en savoir plus sur le cycle de l’eau : voici une activité pour enfant ainsi que quelques explications avec des mots simples. On y décrit de manière ludique le cycle de l’eau et on récapitule les différents états de l’eau !

Cycle de l'eau schéma

La bonne nouvelle, c’est donc que la quantité d’eau sur Terre est toujours la même !

Nous disions tout à l’heure que seul 1% de l’eau sur Terre était de l’eau douce, donc consommable. Il s’agit de l’eau de pluie, des rivières, des fleuves, des lacs et des réserves d’eau souterraines. Cela est peu, c’est pour cela qu’il faut y faire attention.

L’eau : élément indispensable à la vie

Nous ne nous en rendons même plus compte, mais l’eau est présente en permanence dans nos vies. En plus de nous permettre de boire, elle nous est indispensable au quotidien. En effet, grâce à elle, nous pouvons nous laver, cuisiner, laver notre linge et notre vaisselle.

Mais ce n’est pas tout ! Nous ne le voyons pas, mais l’eau est aussi très utile dans les usines. Elle sert à nettoyer et à refroidir les machines. Dans les champs, elle sert à arroser les cultures.

Bref, tout le monde en a besoin, et en permanence !

Eau douce du robinet

Tous à égalité avec l’eau douce sur Terre ?

En Europe, nous avons la chance d’avoir l’eau courante dans nos maisons, qui s’écoule directement par nos robinets. Elle a été nettoyée et peut directement être bue. Mais ce n’est encore pas le cas partout sur la planète.

Nous sommes de plus en plus nombreux sur Terre. En 100 ans, la population a été multipliée par 3. De plus, nos façons de vivre ont aussi bien changé. Aujourd’hui, nous consommons 2 fois plus d’eau qu’au siècle dernier.

De plus en plus nombreux sur Terre

La consommation d’eau a donc beaucoup augmenté, mais comme nous l’avons vu, la quantité d’eau douce sur Terre reste la même.

Tout le monde n’a pas la même consommation. Un Européen consomme en moyenne 150 litres d’eau / jour. Alors qu’un Américain en consomme 500 et un Africain seulement 50… En effet, la répartition des réserves d’eau douce ne sont pas égales : 1 personne sur 4 sur Terre souffre du manque d’eau (chiffre des Nations Unies et de l’ONU).  

Va-t-on manquer d’eau ?

Mais notre consommation personnelle n’y est pas pour grand-chose. Elle ne représente que 8% de la consommation d’eau douce dans le monde. Il faut donc y faire attention, mais les économies d’eau à la maison ne seront pas décisives sur l’avenir du monde. 

C’est en réalité l’agriculture qui utilise 70% de l’eau. Depuis que nous en avons conscience, beaucoup de progrès ont été fait dans les techniques d’agriculture, pour utiliser le moins d’eau possible, et surtout ne pas en gaspiller.

Consommation eau douce sur Terre

Parmi les objectifs de développement durable (ODD) fixés par les Nations Unies, le sixième objectif est de garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau.

Beaucoup de choses sont donc mises en place pour remédier au manque d’eau douce. Mais il faut continuer sur cette voie, car nous serons de plus en plus nombreux sur Terre !

Mais au fait, pourquoi est-ce que l’eau de pluie n’est pas salée ?

Voici une petite expérience à faire avec votre enfant. L’objectif est de comprendre pourquoi l’eau de pluie, qui provient pourtant de l’évaporation principalement des océans et des mers, n’est pas salée.

Pour réaliser cette expérience, il vous faut : une casserole remplie à moitié d’eau, du sel, une cuillère à soupe, un petit récipient (ou un verre) et un couvercle.
Cette expérience est à réaliser avec un adulte, car elle nécessite de faire bouillir de l’eau.

  • Verser une cuillère à soupe de sel dans l’eau de la casserole, puis bien mélanger pour le dissoudre.
  • Poser le couvercle sur la casserole, puis porter l’eau à ébullition.
  • Soulever le couvercle. Qu’observe-t-on ? à On observe des gouttes d’eau. En effet, en chauffant, l’eau s’est transformée en vapeur d’eau. Puis en rencontrant le couvercle, la vapeur d’eau s’est refroidie et est redevenue liquide.
  • Incliner le couvercle et placer le récipient en-dessous, afin de récupérer quelques gouttes d’eau.
  • Laisser refroidir l’eau. Vous pouvez maintenant la goutter ! Est-elle salée ou douce ?
  • L’eau que l’on vient de récupérer n’est pas salée ! En effet, seule l’eau s’évapore, mais le sel reste dans la casserole.
Expérience eau douce sur Terre

C’est exactement le même phénomène qui se produit avec la pluie. Lorsqu’il fait chaud, l’eau des mers et des océans s’évapore, formant ainsi des nuages. C’est en refroidissant que la pluie se forme, à l’état liquide. Mais le sel, lui, est resté dans les océans !

L’eau douce sur Terre est donc un bien très précieux que nous devons apprendre à apprécier à sa juste valeur !

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez surtout pas à le partager !

Articles similaires

14 commentaires

  1. Superbe article, dont l’ambition est belle. Je me rends compte que je sais ces choses-là, mais que je n’ai pas pris le temps d’en parler avec mes enfants. Chose que je vais réparer au plus vite. Merci.😊

  2. Excellent article qui explique bien tout. Je suis dans le monde de l’eau, si je peux y apporter ma touche, mon inquiétude se porte plutôt sur les polluants que nous apportons à travers nos façons de vivre, plus que la quantité qui m’inquiète. Autre chose qui m’inquiète et que tu as très bien relevé, c’est l’inégalité de l’accès à l’eau. Bravo et merci pour ce bel article.

    1. Oui, tout à fait, le point de la pollution des eaux est aussi un sujet très important ! J’y consacrerai un autre article. Tellement de problématiques à traiter autour de l’eau…

  3. Il est vrai que la quantité de l’eau est toujours la même, mais l’augmentation de la population et comme la conséquence de l’utilisation de l’eau pour subir à nos besoins, la pollution exagérée, les catastrophes technogéniques pourront nous bientôt amener à impasse…
    Si un jour notre terre devient trop toxique, pas certaine que nous pourrons toujours avoir l’eau bien potable.
    Je suis en train de penser actuellement de pluies radioactives.
    Merci pour cet article importante !

    1. Merci et avec plaisir ! En effet, les problématiques autour de l’eau sont nombreuses, et même si la quantité de change pas, il y a beaucoup d’autres raisons de craindre des manques d’eau dans l’avenir. Etant une ressource vitale, il est bon de s’en soucier dès aujourd’hui…

  4. Super Article, très intéressant permet vraiment de prendre conscience que l’eau est sacrée, bien expliqué très compréhensible et réaliste !!
    Top pour éduquer les grand comme les petits !🙂
    Bravo

  5. Super article, très pédagogique. J’adore la démarche de ton blog, c’est en sensibilisant nos enfants aux problématiques environnementales que nous arriverons à construire un meilleur monde 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :