Même avec mes enfants, qui sont quand même assez sensibilisés à ces problématiques, c’est toujours la même rengaine : « Je voudrais bien avoir ça… », « Tu peux m’acheter ça ? », « Mais machine elle a le paquet de gâteaux avec les princesses dessus pour son goûter ! ». Et encore, ils sont petits, et je n’ai pas encore toutes les demandes liées aux dernières chaussures à la mode…
Vous m’avez vue venir, aujourd’hui, je vais creuser un peu plus sur le sujet de la surconsommation et plus particulièrement répondre à la question « Comment lutter contre le gaspillage alimentaire ? ».

La surconsommation et le gaspillage alimentaire : c’est quoi ?

La surconsommation est une des grandes préoccupations de notre société actuelle. C’est le fait de consommer plus que ce dont nous avons réellement besoin. Il est possible de surconsommer de la nourriture, mais également des objets (comme les jouets ou les vêtements), ou encore de l’énergie…

On appelle « gaspillage alimentaire » le fait d’oublier ou de jeter des aliments destinés à notre consommation. Il se produit à la maison, quand nous ne finissons pas notre assiette et que les restes partent à la poubelle, mais pas seulement. En effet, il peut avoir lieu durant toute la chaine d’approvisionnement, c’est-à-dire aux moments où les aliments sont produits, stockés, transformés et distribués. Parfois, il arrive que certains produits soient endommagés, ou simplement pas assez beaux pour être vendus. Ils sont alors jetés, alors qu’ils étaient pourtant tout à fait comestibles.

Poubelle pour compost

Pourquoi lutter contre le gaspillage alimentaire ?

On estime qu’environ 1 aliment sur 3 qui est produit dans le monde finit à la poubelle… C’est une aberration quand on sait que la pauvreté est toujours bien présente dans une partie du monde. Et encore plus quand on sait que la population sur Terre est en perpétuelle croissance, et que les besoins en aliments le sont aussi…  

La surconsommation provoque du gaspillage, mais aussi de la surproduction. Quand on sait que l’augmentation des terres agricoles provoque de la déforestation, on comprend vite que la surproduction va aggraver ce phénomène.

Le gaspillage alimentaire, et la surconsommation en général sont donc un réel problème. Si on se dit que tout ce gaspillage alimentaire était évité, c’est presque comme si nous disposions d’1/3 d’aliments en plus. Ce qui est énorme à l’échelle mondiale ! Et résoudrait bien des problèmes pour nourrir l’ensemble de la population sur Terre. Cela pourrait même anéantir la faim dans le monde, si on sauvait la nourriture jetée dans les pays industrialisés !

Quand gaspillage alimentaire rime avec pollution

La production alimentaire génère à peu près 30% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Sans compter que la fabrication d’aliments consomme également de l’eau, de l’énergie et demande la fabrication d’emballages.
Quand on jette de la nourriture, c’est donc comme si on avait émis du CO2 inutilement dans l’atmosphère. De plus, on jette aussi parfois les emballages qui vont avec, qui eux aussi, n’auront servi à rien… La lutte contre le gaspillage alimentaire participe donc également à la lutte contre le réchauffement climatique.

Comment lutter contre le gaspillage alimentaire et la pollution

Quelles actions concrètes pour lutter contre le gaspillage alimentaire ?

A la maison

Avant d’aller faire les courses

  • Avant d’aller faire les courses, établir une liste des menus, et des ingrédients nécessaires pour les réaliser. Ainsi, on évite d’acheter des choses qu’on n’aura pas le temps de cuisiner, ou qu’on ne saura pas intégrer à un menu. Cela permet d’acheter le strict nécessaire.
  • Eviter de faire les courses en ayant faim, car on a ainsi tendance à acheter plus et en général des choses à grignoter.
  • Connaître les aliments qui ne se périment pas ou dont la date optimale de consommation indiquée peut être dépassée. Par exemple le miel, conservé dans de bonnes conditions, ne se périme jamais ! De plus, pour le sel, le sucre, le café, les épices, le vinaigre, peuvent se garder très longtemps. Le chocolat, même s’il a blanchi est encore consommable.

En faisant les courses

  • Le fait d’acheter en vrac offre l’avantage de n’acheter que les quantités nécessaires, ni plus, ni moins.
  • Acheter des fruits et légumes de saison. Vous pouvez aussi privilégier les petits producteurs de la région, qui cueillent les aliments mûrs à point. Au contraire, ils sont verts lorsqu’ils viennent de l’autre côté de la planète et se conservent donc moins bien.
Aliments en vrac

Une fois à la maison

  • Bien conserver les aliments, au frais, au congélateur (sans rompre la chaine du froid), à l’abri de la lumière et de la chaleur, ou autre en fonction des aliments. En conservant bien les aliments, on les gaspille moins.
  • En plaçant les aliments avec la date limite de consommation la plus courte à l’avant du frigo, ils seront consommés avant, dans l’ordre, et il y aura moins de pertes.
  • Si on entame des produits sans les terminés, il suffit de noter la date d’ouverture dessus, afin de consommer le reste dans les temps.
  • Ne pas jeter les restes ! Les conserver dans des boîtes hermétiques permet de les consommer plus tard, ou de les transformer pour en faire un autre plat !
  • Et l’étape ultime pour lutter contre le gaspillage alimentaire est d’apprendre à cuisiner les épluchures ! Il existe des tas d’idées de recettes sur Internet !

A l’école

A l’école ou en collectivité, cela peut être plus compliqué de savoir comment lutter contre le gaspillage alimentaire. En effet, cela dépend généralement de la gestion de la mairie et des consignes données. Mais il existe des petits gestes à mettre en place pour le limiter :

  • Se servir une portion adaptée à sa faim, quitte à se resservir.
  • Mettre en place une table de troc : cela consiste à aller déposer un élément de son plateau qu’on ne veut pas, et pouvoir prendre un autre aliment qui nous plaît plus en échange.
  • Sensibiliser au maximum : grâce à des affiches et en expliquant aux enfants la problématique du gaspillage alimentaire. Ils le comprennent en général très bien !
Comment lutter contre le gaspillage alimentaire à la cantine

Une campagne de sensibilisation très ludique

Le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a d’ailleurs mis en place une campagne très ludique. Elle propose des éléments pour la sensibilisation des plus jeunes. Je vous mets juste en-dessous la vidéo de présentation, mettant en scène des personnages Disney !

Et sur ce lien, vous pouvez télécharger les affiches au format PDF, pour pouvoir les accrocher dans les cantines. Plus aucune raison de ne pas s’y mettre et de ne pas en parler aux enfants !

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez surtout pas à le partager !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.