Il nous est tous déjà arrivé de jeter un noyau de cerise ou des queues de fraises par terre juste après les avoir mangés. C’est à ce moment là que nos enfants (bien élevés) s’insurgent « Hannn, Maman elle a jeté un déchet par terre… Elle pollue la nature ! ». Et à nous de leur répondre : « Mais non, ça on peut, c’est biodégradable ! ».

Qu’est ce que ça veut dire biodégradable ?

On dit que quelque chose est biodégradable quand il se décompose très rapidement dans la nature. C’est-à-dire qu’il disparaît naturellement de l’environnement.

Mais vous la sentez arriver comme moi la question suivante ? « Comment un produit fait-il pour se décomposer naturellement ? ». En fait, il est comme « digéré » par des micro-organismes (des êtres vivants tous petits, comme des champignons, des algues ou encore des bactéries par exemple) qui sont aussi aidés par la pluie. Il se transforme alors en une matière similaire à de la terre, qui peut être utilisée par les plantes. Pour qu’un matériau soit considéré comme biodégradable, il ne faut pas que sa dégradation soit nocive pour l’environnement.

C’est le cas des fruits et des légumes, mais aussi du papier, du carton ou de certains matériaux dits biodégradables.  

Expérience à faire pour rendre concrète la notion de biodégradable

Voici une petite expérience scientifique pour observer la dégradation des éléments dans la nature.

Il vous faut : un fruit à peau fine (prune, abricot, pêche…), un déchet en carton ou en papier, un déchet en plastique ou en métal (bouteille en plastique, boîte de conserve ou autre), un couteau et un récipient avec un peu de terre.

L’adulte coupe le fruit en deux. L’enfant peut enfoncer la moitié sans noyau dans la partie droite du pot de terre. Puis il peut manger l’autre moitié du fruit !

Il peut enfoncer le déchet en carton au milieu et le déchet en plastique dans la partie gauche du pot de terre (et en laisser dépasser une partie à chaque fois).

Biodégradable

Ensuite, on vient chaque jour arroser légèrement la terre (pour simuler la pluie) et observer ce que deviennent le fruit, le déchet en carton et le déchet plastique. Au bout d’une semaine, on commence à observer que le fruit se flétrit et change de couleur et que le carton se ramollit. Alors que le déchet plastique ne change pas du tout.

L’explication : biodégradable ou pas biodégradable ?

Si le fruit change d’apparence, c’est parce qu’il était vivant. Une fois morts, tous les êtres vivants se décomposent et vont nourrir la terre : ils se dégradent. Sous cette forme, ils vont alors nourrir d’autres êtres vivants, comme les vers de terre, les champignons, les bactéries ou certains animaux. C’est ce qu’on appelle le recyclage naturel.

Le déchet en papier est issu d’un arbre, donc du vivant, mais a été transformé. C’est pour cela qu’il est biodégradable, mais il peut mettre de longs mois avant de se décomposer complètement.

Le déchet plastique, lui, n’est pas vivant, c’est pourquoi il ne se dégrade pas, ou alors extrêmement lentement. Un objet en plastique peut mettre entre 100 et 1000 ans pour se dégrader… Tout comme le plastique, le verre, le métal ou les chewing-gums mettent des années voire des centaines d’années à se dégrader. Le métal met 10 à 100 ans, le verre en moyenne 4000 ans, et les piles au mercure, elles, ne se dégraderont jamais…

Ces déchets non vivants ne sont donc pas « biodégradables ». Jetés dans la nature, ils vont encombrer et polluer notre jolie planète, et ce pour de longues années.

Profitons-en pour parler de « compost »

C’est à partir de ce principe que l’on peut aussi commencer à expliquer le principe du compostage à nos enfants.

Le compostage consiste à recueillir les déchets dits organiques (provenant du vivant), comme les déchets de cuisine ou du jardin. Rassemblés dans un composteur (un bac qui peut avoir différentes tailles et formes), ils vont être transformés par des micro-organismes que l’on aura insérés. Cela peut-être des vers de terre : on appelle alors cela un lombricomposteur. Les déchets sont ainsi transformés petit à petit en une sorte de terreau, qui sera un engrais naturel pour les plantes.

Le compostage agit donc selon le principe de biodégradabilité des aliments / déchets verts.

compost biodégradable

Grâce au compostage, les poubelles sont considérablement allégées ! Si tout le monde compostait, on aurait besoin de beaucoup moins de camions poubelle, et cela diminuerait fortement la quantité de déchets incinérés. De plus, grâce à cet engrais naturel, plus besoin d’en acheter en jardinerie et les plantes sont beaucoup plus fortes !

N’hésitez pas à aller lire l’article « C’est quoi l’écologie« . Vous y trouverez des mots simples pour expliquer l’écologie à vos enfants, et une autre expérience scientifique à réaliser !

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez surtout pas à le partager !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.