Envie de donner un petit coup de pouce aux oiseaux, pour les aider à traverser l’hiver ? Je vous propose de réaliser avec vos enfants une boule de graisse pour oiseau ! Mais ATTENTION à ne pas le faire n’importe comment, car parfois le remède peut devenir pire que le mal. Pour vraiment les aider, sans les rendre dépendants, ni augmenter leur cholestérol (oui oui, là-dessus ils ont les mêmes problématiques que nous !), ni les mettre en danger par rapport à leurs prédateurs, il est essentiel de respecter une recette et quelques règles. Allé, je vous emmène avec moi et je vous montre tout ça !

Pourquoi aider les oiseaux à se nourrir en hiver ?

Les oiseaux sont insectivores. Mais en hiver, les insectes devenant moins accessibles, leur régime alimentaire évolue et est principalement constitué de graines.

Pendant la période hivernale, les sols deviennent plus durs, voire gelés, et rendent plus difficile l’accès à leurs ressources de prédilection. De plus, les techniques d’agriculture modernes ont tendance à appauvrir les sols et laissent de moins en moins de graines dans la terre (graines prélevées sur pieds, moins de haies fruitières…).

Tuto DIY boules de graines

Pour lutter contre le froid et maintenir leur température corporelle, leurs besoins nutritionnels sont plus importants pendant la saison froide. Les conditions étant plus difficiles et la nourriture plus rare, nous pouvons donc leur donner un petit coup de main !

A quelle période donner une boule de graisse aux oiseaux ?

La période durant laquelle nous pouvons aider les oiseaux à se nourrir est donc celle des grands froids : en général de fin novembre à fin mars (en fonction de la fin de l’hiver). Dès que les températures redeviennent douces, il est primordial de les réhabituer à trouver leur nourriture seuls.

En ne les nourrissant pas au bon moment de l’année, nous les rendons dépendants. Ils ne prennent plus la peine de chercher leur nourriture, et seront complètement démunis lorsque nous arrêterons de les nourrir « artificiellement ».

Support boule de graisse pour oiseau

De plus, s’ils continuent de se nourrir de graines en été, leur alimentation devient déséquilibrée, puisqu’ils sont censés se nourrir plutôt d’insectes à cette période de l’année. Ce déséquilibre peut leur causer des problèmes de santé : de graves problèmes intestinaux peuvent ainsi les empêcher de voler et de se reproduire.

DIY boule de graisse pour oiseau

Matériel nécessaire pour fabriquer 1 boule de graisse pour oiseau :

  • 2/3 de graisse végétale : de l’huile de tournesol et de colza par exemple (voir ci-dessous comment choisir les bonnes matières grasses),
  • 1/3 de mélange de graines (voir ci-dessous comment les sélectionner),
  • Un petit saladier ou un récipient,
  • Un moule à cupcake (ou autre récipient facile à démouler) et un petit morceau de bois,
  • OU une pomme de pin,
  • De la ficelle,
  • Une cuillère à café,
  • Un réfrigérateur.

Comment fabriquer une boule de graisse pour oiseau ? La marche à suivre :

  • Dans le saladier, commencez par mélanger les matières grasses.
  • Une fois les graines bien mélangées entre elles, vous pouvez les ajouter dans le saladier, puis les mélanger aux huiles.
  • Coupez un morceau de bois plus petit que la largeur du moule, et nouez la ficelle autour.
  • Dans le moule à cupcake, disposez le bout de bois à l’intérieur.
  • Vous pouvez alors remplir le petit moule avec la préparation graines + matières grasses.
  • Placez l’ensemble au réfrigérateur.
  • Une fois que tout a bien durci, vous pouvez retirer votre boule de graisse du moule. Elle est prête !
  • Il vous suffit maintenant de trouver l’endroit idéal où l’accrocher (en respectant les règles ci-dessous), pour que nos petits amis puissent venir en profiter !
  • Afin d’éviter que de petits morceaux de boule de graisse pour oiseau ne se détachent et tombent au sol, il est recommandé de la disposer dans un récipient à suspendre ou un support spécialement conçu pour les oiseaux.

Comment utiliser une pomme de pin comme support pour notre boule de graisse ?

Pomme de pin boule de graisse oiseau
  • Il suffit de répéter les étapes précédentes et de faire durcir notre mélange 2/3 graisse + 1/3 graines au réfrigérateur.
  • Puis lorsque le mélange a la consistance d’une pâte, vous pouvez la laisser quelques minutes à température ambiante pour qu’elle ramollisse.
  • Vous pouvez alors tartiner la pomme de pin avec la pâte, en glissant bien entre les interstices.
  • En accrochant une ficelle à notre pomme de pin, il n’y a plus qu’à la suspendre pour en faire profiter les oiseaux !

Comment mettre à disposition une boule de graisse pour oiseau ?

Afin que notre boule de graisse ne soit pas endommagée, ni consommée par d’autres animaux que par des oiseaux, il existe quelques règles pour la mettre à disposition de nos amis à plumes :

  • L’accrocher à un endroit à l’abri de la pluie et du vent : sur la branche d’un arbre, dans une haie, sur le contour d’une fenêtre…,
  • La positionner hors d’atteinte d’un autre animal, donc plutôt en hauteur : à la fois pour que d’autres animaux ne puissent pas les prendre, mais également pour que la boule de graisse ne constitue pas à un appât pour les prédateurs : l’oiseau doit pouvoir être en sécurité.
  • Bannir les filets à boule de graisse pour oiseau : comme nous les voyons dans le commerce, et pour 2 raisons : la raison environnementale (si on peut limiter le plastique c’est toujours bien !) et le fait que certains oiseaux peuvent se casser une patte en s’accrochant dans le filet, restés accrochés, voire pire…
  • La disposer dans un support sur lequel l’oiseau pourra se tenir et y accéder facilement : cela peut être par exemple un fouet de cuisine, un morceau de grillage enroulé, ou un support acheté dans le commerce (en évitant ceux en plastique). En voici quelques exemples, provenant de l’Union Européenne et en métal :

Quelle matière grasse utiliser et pourquoi ?

Les graisses riches en cholestérol sont mauvaises pour les oiseaux. En effet, même si les matières grasses sont importantes pour leur survie en hiver, elles représentent aussi un risque. Comme pour nous, tout est une question d’équilibre !

Pour éviter les graisses riches en cholestérol, il est donc recommandé d’éviter le beurre, le saindoux (porc) et le suif (bœuf, mouton) lors de la confection de notre boule de graisse pour oiseau.

Il faut privilégier les graisses végétales : huile de tournesol, margarine, huile de colza…
L’huile de coco peut aussi convenir, mais bien moins éco-responsable pour la planète. Quant à l’huile de palme, en plus d’avoir des apports déséquilibrés, elle a déjà prouvé ses méfaits sur l’environnement.

Attention, il ne faut jamais donner de lait aux oiseaux ! Cela peut leur causer des troubles digestifs parfois mortels…

Quelles graines mettre dans notre boule de graisse pour oiseau ?

Nourrir les oiseaux en hiver

Pour la confection de notre boule de graisse, il faut choisir idéalement un mélange de graines : blé, épeautre, avoine, graines de tournesol, millet, sarrasin, quinoa…

Mais il est aussi possible d’y ajouter des morceaux concassés de fruits oléagineux : noix, noisettes, amandes… Attention qu’ils soient bien non-salés et non-grillés !

Les oiseaux que vous pourrez observer

En accrochant une boule de graisse pour oiseau dans votre jardin, dans la cour de l’école ou encore à un arbre, et en restant discrets, vous pourrez observer essentiellement des mésanges. Mais vous pourrez aussi voir des étourneaux, des pinsons, des rouges-gorges, des tarins ou même des verdiers.

Evidemment, vous n’observerez jamais d’oiseaux aquatiques, tels que des hérons, des échassiers ou des martins-pêcheurs). Mais en plein hiver, quand les eaux sont gelées, eux aussi rencontrent des difficultés à se nourrir !

Mais rassurez-vous, en nourrissant les oiseaux des villes, des jardins et des campagnes, ceux-ci laisseront davantage de nourriture à ces oiseaux sauvages. Une manière détournée de les aider eux aussi !

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez surtout pas à le partager !

Articles similaires

18 commentaires

  1. Article très intéressant (comme d’habitude) et la facilité donne envie de réaliser des boules de graisses ! Merci et encore bravo !

    1. Merci beaucoup !!! Oui, c’est très simple, juste avec de la matière grasse végétale et un mélange de graines 😉
      Et ça donne un bon coup de pouce à la biodiversité en hiver !

  2. Merci Mélanie pour cette chouette idée. Cette activité plaira sûrement beaucoup à mes enfants (les petits amis de la nature). Une très bonne idée d’occupation pour un mercredi d’hiver! C’est aussi surtout, je trouve, un joli geste pour les oiseaux et la biodiversité. Les enfants pourront également les observer davantage dans notre jardin et apprendre à les reconnaître lorsqu’ils viendront picorer leurs graines.

    1. Tout à fait ! Apprendre à connaître les besoins des oiseaux, les aider au bon moment de l’année, les observer, les respecter, faire avec ses mains, plein de belles valeurs ! On adore aussi cette activité !

  3. Et encore un très bon article de Mélanie…complet et réfléchi ! Merci, je n’ai pas encore réalisé de boules mais je compte faire un mélange pour remplir des tasses de grands-mères suspendues aux arbres…j’ai découvert cela en Allemagne et je suis fan 😉

    1. Merci Coralie ! Superbe idée les tasses de grands-mères, je visualise très bien et j’adore !!!
      Figure-toi que cette activité j’en avais eu l’idée quand on en avait discuté ensemble l’année dernière 😉 Je me l’étais gardée dans un coin de ma tête. Alors comme on est en plein dans la saison, voilà !

  4. Wawwww…. Je n’y connaissait rien, maintenant j’en sais suffisemment pour en fabriquer avec les enfants de mon groupe 🙂

    Je pensais faire ceux « collés » à des rouleaux de papier toilette, mais je toruve l’idée de la pomme de pin bien plus jolie et écologique !

    Merci beaucoup à toi !

  5. Ah génial! Je faisais ça quand j’étais petit 😀
    Ma fille est encore trop petite, mais je pense que j’en préparerai avec elle plus tard (s’il y a encore des hivers froids)

  6. Quel bel article Mélanie … j’adore les oiseaux et toute leur symbolique dans laquelle je puise régulièrement lors de mes ‘évasions’ introspectives’ … alors je vais suivre tes conseils et leur mettre à disposition pomme de pain garnie d’une boule de graisse sur mon balcon parisien pour mieux les accueillir dans mon univers … car j’ai souvent des pies, des perruches (et oui 😀) et des mésanges qui viennent me rendre visite sur la balustrade de mon balcon … Merci pour ton partage et au plaisir de lire tes prochains articles 🙏

  7. C’est une très bonne idée de faire faire cela aux enfants ! De l’huile d’olive ça devrait être parfait non ? J’ai vu les graines que l’on doit leur mettre, et une question m’est venue en tête. Petite, je leur donnais du pain et du riz cru, pourquoi ? Parce que je voyais les adultes le faire. Bonne ou mauvaise idée ?

    1. Oui Marie, l’huile d’olive est aussi très bien, comme quasiment toutes les huiles végétales. Comme pour les humains, il faut juste que les oiseaux aient des apports équilibrés provenant de différentes huiles !
      Concernant le riz cru et le pain, c’est une légende urbaine de croire que cela peut tuer les oiseaux ! Après quelques recherches, le riz cru ne représente aucun risque pour les oiseaux et les oisillons. Ils ne risquent ni de s’étouffer, ni que le riz cuise et gonfle dans leur estomac !

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :