Les beaux jours sont de retour ! Alors, quoi de mieux qu’une activité manuelle à faire en famille, en plein air, et surtout avec ce qu’on trouve dans la nature ?! Si vous ne connaissez pas le concept de l’empreinte végétale pour personnaliser vos tissus, cette activité risque de vous intéresser 😉

Allé zou, une balade à la campagne ou en forêt pour une petite récolte, et c’est parti ! Les enfants vont être ravis.
Je vous explique le concept, mais surtout la marche à suivre, les végétaux à choisir et je vous dévoile ce tour de magie végétal !

Quels végétaux privilégier pour réaliser une empreinte végétale ?

Tataki-zome ou impression écologique

Cette activité d’impression textile à faire soi-même, mettant en valeur la beauté des végétaux, commence bien évidemment par une petite récolte en pleine nature ! Mais l’empreinte végétale ne fonctionne pas avec tous les végétaux. Il faut sélectionner des feuilles fraîches (tout juste cueillies), fines et fortement concentrées en tanin.

Si ces 3 conditions ne sont pas remplies, l’expérience risque de ne pas fonctionner.

Nous avions justement de la vigne vierge, juste taillée. Mais cela fonctionne aussi avec : des feuilles de chênes, de ronces, de sauge, de châtaignier, de rosier, d’érable, de marronnier, d’aubépine, de mûrier…

Un bon moyen d’apprendre à nos enfants à reconnaître et apprendre les noms des végétaux !

Le tataki-zome : un (tout petit) peu d’histoire !

Cette activité est accessible aux enfants, alors on en profite pour leur raconter la petite histoire de l’empreinte végétale !
Même si vous ne connaissiez pas cette technique jusque-là, elle est déjà utilisée depuis des centaines d’années au Japon ! On l’appelle tataki zomé : en Japonais tataki se traduit par « martelé » et zome signifie « teindre ». Il s’agit donc bien de marteler des végétaux afin de teindre un support : tissu ou papier.

Cette technique a pas mal voyagé, et on dit que les Indiens Cherokee l’utilisaient aussi. Aujourd’hui, elle peut être désignée par différents noms : empreinte végétale, tataki-zome, mais aussi hapa-zome (autre terme japonais), leaf pounding / leaf smash (chez nos amis anglais), ou encore ecoprint, car il s’agit bel et bien d’une impression écologique !

Ce type de teinture végétale revient sur le devant de la scène. Il est s’avère être très intéressant dans le cadre de la transition écologique, en nous offrant un moyen original et naturel de personnaliser nos tissus.

Le matériel nécessaire pour réaliser une empreinte végétale

Pour réaliser cette activité manuelle, vous aurez besoin de :

  • Un marteau,
  • Une planche en bois, ou planche à découper (un support qui ne craint pas les coups de marteau),
  • Un support en tissu : pour nous un sac à vrac tout juste cousu, mais ça peut être aussi un tote bag, un furoshiki, une pochette, un torchon…,
  • Des feuilles ou végétaux riches en tanins,
  • Une bassine (ou un évier !),
  • Du sulfate de fer (à doser comme indiqué sur le contenant),
  • Des gants,
  • De l’eau et du savon pour rincer.
Impression textile naturelle

Empreinte végétale : comment fait-on ?  

Une fois votre récolte effectuée et le matériel rassemblé, voici la marche à suivre pour réaliser votre empreinte végétale et personnaliser de manière naturelle votre support en tissu.

  • En préparant le matériel, on place la planche en bois sur une surface plane et résistance, ou directement sur le sol. Puis on met notre tissu dessus.
  • On dispose les feuilles sur le tissu, selon l’effet souhaité.
  • Facultatif : on peut recouvrir avec un autre tissu, ou replier le tissu sur lui-même pour avoir une double impression ou un effet miroir. Cela va protéger les feuilles et permettre d’avoir un effet plus net. Ici, nous n’avons pas réalisé cette étape, nous avons martelé directement sur les feuilles et l’effet est très réussi !
  • Avec le marteau, on martèle sur toute la surface de la feuille, petit à petit, en faisant attention qu’elle ne bouge pas. On peut y aller franchement, car il faut que le tanin sorte de la feuille et passe dans le tissu ! Les enfants vont s’en donner à cœur joie !
  • On retire délicatement les feuilles du tissu.

Si tout va bien, on peut déjà observer des empreintes de feuilles sur le tissu. Mais ce n’est pas terminé, il faut encore fixer l’empreinte végétale !

La révélation de l’empreinte végétale

Afin de fixer l’empreinte végétale sur le tissu et révéler tous les pourtours du végétal, il reste encore une dernière étape :

  • Préparer dans une bassine ou directement dans un évier un mélange d’eau et de sulfate de fer.
  • Pour le dosage, il faut se référer à ce qui est préconisé sur le flacon. Nous avions mis une cuillère à café de sulfate de fer, pour 1 litre d’eau.  
  • On enfile des gants pour protéger nos mains, puis on trempe le tissu dans le mélange. Cette étape est à réaliser par l’adulte bien sûr !

Recommandations pour le temps de trempage : cela est très rapide, généralement 2 à 3 minutes. Mais il peut varier en fonction de la quantité de tanin présente dans les végétaux, et l’effet voulu.
Plus le tissu trempera longtemps, plus l’empreinte végétale sera marquée. Plus les feuilles sont concentrées en tanin, plus la couleur sera accentuée.

  • On observe que la forme de l’empreinte s’accentue petit à petit. Quand l’effet est à notre goût, c’est le moment de retirer le tissu.
  • Il faut immédiatement le laver dans une eau savonneuse, puis le rincer à l’eau claire.
  • On fait sécher et le tour est joué !

On obtient un sac ou un objet en tissu personnalisé de manière naturelle et écologique !

Empreinte végétale ou tatakizome

L’explication, ou la révélation du tour du magie

Même si un magicien ne révèle jamais ses tours, ici le but est aussi d’apprendre et de comprendre 😉

Cette impression végétale est rendue possible par la présence de tanin dans les végétaux. Toutes les plantes en contiennent. Le tanin leur permet de se défendre contre les microbes pouvant leur causer des maladies, ainsi que contre certains herbivores. On en trouve donc dans toutes sortes de végétaux exposés à des risques de prolifération de microbes, comme les feuilles, mais aussi les racines, les fruits, l’écorce…

Le tour de magie de la révélation de l’empreinte est simplement le résultat d’une réaction chimique, comme vous l’avez sans doute deviné.

En effet, au contact du sulfate de fer, le tanin s’oxyde et devient noir. Mais tous les végétaux ne s’oxydent pas de la même couleur, ni à la même vitesse. A vous de faire l’expérience avec différents végétaux pour observer ces réactions chimiques !

Si vous réalisez cette activité de l’empreinte végétale, n’hésitez pas à me partager vos résultats en commentaires ou à m’identifier sur les réseaux sociaux : sur Instagram et sur Facebook !

Et si vous êtes à la recherche d’autres activités et DIY écolos, allez donc jeter un coup d’œil dans la rubrique Activités et DIY pour enfants !

Si vous avez aimé l'article, n'hésitez surtout pas à le partager !

Articles similaires

9 commentaires

  1. c’est top que vous parliez de ce sujet ! je l’ai fait avec mon fils de 5 ans avec une personne qui venait réaliser un atelier chez moi. Et bien il s’est pris au jeu, il a été hyper attentif et joyeux toute la journée. C’était un très beau moment. De même que l’ouverture de son tissu 3 semaines après 🙂

    1. Super ! Ca ne m’étonne pas ! C’est vraiment un bel atelier à faire en famille, les enfants sont super fiers, et finalement ce n’est pas très compliqué ! Merci pour ce partage d’expérience 😉

  2. Mais c’est génial comme idée d’atelier! je ne connaissais pas du tout le tataki zomé! merci pour cette super découverte! On va tester ça avec mon fils c’est sûr! une super activité à faire en plein air cet été!

  3. Et bien, j’avais prévu de tenter pour une prochaine activité familiale ! J’avais déjà utilisé certains légumes pour de la teinture naturelle, mais les empreintes ont juste un effet WAw ! Grâce à ton article, je dispose de tous les renseignements pour me lancer. Merci.

    1. Avec plaisir ! Les teintures naturelles c’est très chouette aussi !
      En effet, les empreintes ont vraiment un effet WAW ! Et c’est un super souvenir de moment passé en famille à les réaliser !

  4. C’est top cette activité naturelle, absolument génial je ne connaissais pas. C’est sur que ça doit captiver les enfants !
    Merci 🙂

  5. Bonjour Mélanie ! Merci pour cet article. On est en plein dans le thème « nature » avec ma fille en ce moment. (les beaux jours…) J’ajoute cette super activité à la « to do ! » 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :